Cinémathèque suisse 
02.02.2018 - 02.02.2018

Ondes de choc: quatre téléfilms de Bande à part

Ondes de chocs au Capitole (le 2 février) – Baier, Meier, Bron et Mermoud présentent quatre fictions inspirées de faits divers criminels de ces vingt dernières années en Suisse.

Partager 
Ondes de choc: quatre téléfilms de Bande à part

 Page du Musée

Infos Pratiques

Des œuvres qui circulent entre cinéma et télévision

« En Suisse romande, le cinéma est né à la télévision », une affirmation parue dans un récent hommage au Groupe 5 que l’on peut allègrement inverser aujourd’hui. Ces deux univers se réinventent mutuellement et, cinquante ans après les débuts du cinéma suisse sur la scène nationale et interna-ionale, le dialogue créatif entre ces deux mondes est toujours aussi vif et fertile, avec des cinéastes exerçant leur art tantôt pour les salles obscures, tantôt pour le petit écran.

S’inspirant librement de faits divers suisses, Lionel Baier, Jean-Stéphane Bron, Ursula Meier et Frédéric Mermoud signent ici des téléfilms dont le destin pourrait bien arpenter les circuits habituels du septième art.

Ces téléfilms − tout comme les séries romandes, les courts et longs métrages de cinéma suisses − sont coproduits dans le cadre du Pacte audiovisuel, signé entre la SSR et les représentants de la production indépendante helvétique.

Les quatre Ondes de choc seront proposés sur la RTS le mercredi en première partie de soirée et ensuite diffusés sur Arte, puis sur TV5. Une manière puissante de questionner le réel tout en faisant rayonner la culture suisse dans le monde.

Françoise Mayor, responsable de l’Unité Fiction à la RTS