Cinémathèque suisse 
01.01.2018 - 10.02.2018

Rétrospective Marcello Mastroianni

Rétrospective Marcello Mastroianni (du 1er janvier au 10 février) – Hommage à l’acteur mythique, incarnation du septième art, dont le parcours hors norme croise la caméra des plus grands.

Partager 
Rétrospective Marcello Mastroianni

 Page du Musée

Infos Pratiques

« Marcello… come here… »

Anita Ekberg, débordante d’amour sous la cascade de la Fontana di Trevi, appelle son Marcello. Et Mastroianni devient Marcello pour toujours.

Lui, qui ne s’est jamais considéré comme une star, a joué pour les plus grands cinéastes italiens (Antonioni, Bolognini, Comencini, De Sica, Fellini, Ferreri, Germi, Monicelli, Petri, Risi, Scola, Visconti…), français (Malle, Robert, Demy, Blier, Varda…) et d’autres encore (Altman, Angelopoulos, Dassin, de Oliveira, Mikhalkov, Polanski, Ruiz…). Toujours resté humble, faussement indifférent, délibérément insaisissable, il déclarait : « Je n’ai jamais rien fait pour plaire aux autres. Je ne me plais d’ailleurs pas à moi-même ».

« Latin lover » malgré lui, beau garçon au regard mélancolique parfois indolent, parfois insouciant, mais toujours irrésistible, il a été aimé, adoré, protégé et rejeté par des femmes sublimes, sur grand écran comme dans la vie. Lui, qui aurait aimé être architecte, avait choisi de jouer (à) la vie pour mieux se dissimuler : « Le métier d’acteur est un métier de menteur qui permet de continuer à faire l’enfant pendant toute la vie ».

Attiré par le cinéma très tôt, il apparaît comme figurant dans des films dès ses 14 ans. A la fin de la guerre, Visconti le découvre au Centre universitaire de théâtre de Rome. Grâce à lui, Mastroianni joue régulièrement au théâtre à partir de 1948 et va être remarqué dans des films d’Emmer, Blasetti et Lizzani. Mais c’est surtout grâce à son interprétation dans Le notti bianche que sa carrière se lance enfin.

En 1960, à 35 ans, Mastroianni tourne La dolce vita avec Federico Fellini. Le film marque le début d’une grande amitié artistique, une nouvelle étape dans l’histoire du cinéma italien et dans la carrière de l’acteur qui sera désormais considéré comme la quintessence du séducteur italien. A partir de ce moment-là, Mastroianni essaiera systématiquement de détourner cette image en alternant les rôles dans des « commedie all’italiana » (Divorzio all’italiana, Ieri, oggi, domani) ou dans des films plus engagés et politiques (L’assassino, Cronaca familiare, La notte, I compagni). Il s'enlaidit, se vieillit, se ridiculise jusqu’à se déviriliser. Dans Il bell’Antonio, il démonte le mythe du macho italien en jouant un mari impuissant aux côtés de Claudia Cardinale. Prêtre de La moglie del prete, mari « enceint » de Catherine Deneuve dans L'événement le plus important depuis que l'homme a marché sur la lune, obsédé sexuel dans La Grande Bouffe, acteur ringard dans Salut l'artiste, intellectuel homosexuel dans Une journée particulière, mâle égaré dans La città delle donne, il casse à tout prix les stéréotypes.

Entre les années 1980 et 1990, désormais reconnu comme l’un des plus grands acteurs européens de sa génération (sa filmographie compte 160 films), il vit entre l’Italie et Paris. A la quête de nouveaux défis, il tourne beaucoup à l’étranger et renoue ses liens avec le théâtre, sans pourtant oublier son cinéma natal. En mai 1996, il présente à Cannes Trois Vies et une seule mort avec sa fille Chiara, devenue elle-même actrice. Le 19 décembre, Marcello nous quitte pour sa dernière aventure. Ce jour-là, la Fontana di Trevi est arrêtée.

Chicca Bergonzi

Événements à venir

18:00

Cinémathèque suisse
Jean-Marie Straub: regards croisés
Nicht versöhnt oder Es hilft nur Gewalt, wo Gewalt herrscht

21:00

Cinémathèque suisse
Hommage à Jean Rochefort
Cible émouvante

15:00

Cinémathèque suisse
Hommage à Jean Rochefort
El artista y la modelo

17:30

Cinémathèque suisse
Vernissage de l’ouvrage Les Chevaliers de la Table Ronde à l’écran d’Hervé Dumont
Perceval le Gallois

21:00

Cinémathèque suisse
Vernissage de l’ouvrage Les Chevaliers de la Table Ronde à l’écran d’Hervé Dumont
Monty Python and the Holy Grail

14:00

Cinémathèque suisse
Histoire du cinéma en mots et en images (novembre-décembre)
Le cinéma expressionniste allemand

15:00

Cinémathèque suisse
Festival Cinéma Jeune Public
Katia et le Crocodile

18:30

Cinémathèque suisse
Portraits Plans-Fixes (novembre-décembre)
Patrick Chappatte

21:00

Cinémathèque suisse
Des Histoires, un Livre : 
Jean-Luc Godard
Notre musique